Recommandation biap 20/2 : Bilan du Langage.

PREAMBULE

Devant la multiplicité des tests d'évaluation du langage, leur spécificité croissante, les orthophonistes logopèdes s'interrogent sur la distorsion entre des méthodes d'analyse de plus en plus ciblées et la difficulté de réaliser une synthèse qui reflète le plus exactement possible les troubles présentés par l'enfant.

Cette synthèse est indispensable à l'orientation du traitement.

Le BIAP a rédigé une recommandation pour :

1. permettre aux praticiens de s'orienter dans le choix d'un test par une meilleure connaissance de son contenu et de ses limites (cf. annexe : classeur).

2. définir le contenu d'un bilan de langage complet

3. établir une indispensable collaboration multidisciplinaire

4. Préciser les investigations complémentaires

5. favoriser une meilleure appréhension de l'enfant dans sa globalité.

    Pourquoi faire une évaluation du langage ?

Les modalités et les contenus de cette évaluation différent suivant qu'il s'agit :

    - d'un bilan diagnostique
    - d'un bilan suivi de rééducation
    - d'un bilan de résultat de rééducation.

Lors de la pratique d'un bilan de langage, un minimum d'investigations est indispensable pour rechercher les éventuels déficits à la base des troubles repérés :

    - visuo-spatial
    - auditif : discrimination et intégration
    - praxies
    - mémoriel auditivo-verbal
    - mémoriel visuel
    - logico-mathématiques

A cela s'ajoutent les observations propres au logopède sur les aspects intellectuels, relationnels et psychomoteurs.

Les résultats doivent être mis en corrélation pour tirer des conclusions générales et orienter le projet thérapeutique.

Lors d'un bilan de langage (initial ou de suivi), le logopède peut déclencher des investigations complémentaires en fonction de ses observations et/ou de ses hypothèses :

    - O.R.L. - Ophtalmologiques
    - neuro-pédiatriques
    - psychologiques
    - psychomotrices
    - stomatologiques
    - radiologiques

Cette démarche globale nécessite un compte-rendu accessible aux autres professionnels et une disponibilité aux échanges, une ouverture vers les autres disciplines et la mise en place d'un dialogue avec les différents intervenants y compris les pédagogues pour une compréhension globale des difficultés de l'enfant visant une meilleure efficacité thérapeutique.

  • Hits: 15512
Created by OVER IT | All rights reserved | sitemap | Status | R.O.I.