• Inicio
  • Archivo
  • CT 22 – Prévention de la déficience auditive
There is no translation available.

Dans le cadre de la stratégie de l'O.M.S., "Santé pour tous d'ici l'an 2000", le BIAP propose la recommandation suivante concernant la prévention de la déficience auditive.

Ne sont retenues ici que les causes de déficience auditive pour lesquelles nous disposons, dès à présent, de moyens de prévention efficaces.



A. LES DEFICIENCES AUDITIVES DE L'ENFANT



Les déficiences auditives de l'enfant peuvent être de trois types :

- neurosensoriel

- de transmission

- mixte



1. Les déficiences auditives neurosensorielles



d'origine génétique.

Une prévention efficace consiste à dissuader la consanguinité qui, même à faible degré, en favorise nettement le risque. Ce fait est particulièrement applicable aux populations vivant en "vase clos".



Les infections (virales, bactériennes et parasitaires) de la femme enceinte (causes d'embryopathies et de foetopathies) et de l'enfant, sont prévenues par des vaccinations.



Les intoxications de la femme enceinte (causes d'embryopathies et de foetopathies) et de l'enfant sont principalement d'origine médicamenteuse et/ou accidentelle. Une liste des agents toxiques doit être tenue à jour par l'O.M.S. et diffusée régulièrement.

Ces produits toxiques seront placés hors de portée des enfants.



La malnutrition et les avitaminoses de la femme enceinte et de l'enfant. Une éducation sanitaire ainsi que des mesures préventives et curatives doivent être intensifiées.



Les agents physiques (rayons X, ultrasons, ...etc...) seront utilisés avec prudence et délivrés par des appareils régulièrement contrôlés.



La prématurité qui favorise les déficiences auditives par détresse respiratoire et/ou centrale fera l'objet de prévention.



Les traumatismes obstétricaux



L'anoxie néonatale.



L'ictère nucléaire.



Pg. 33



Les traumatismes crâniens de l'enfant feront l'objet d'une campagne plus intensive en ce qui concerne les risques de l'environnement.



Les traumatismes sonores de l'enfant, résultant d'expositions abusives seront évitées.



2. Les déficiences auditives de transmission :



Les déficiences auditives de transmission peuvent être :



Dues à une malformation congénitale de l'oreille externe ou de l'oreille moyenne. Dans le cas où cette malformation est bilatérale, on adaptera le plus rapidement possible après la naissance une prothèse auditive par voie osseuse. Dans les cas de malformation unilatérale, on procédera de façon régulière à un contrôle de l'oreille saine ou apparemment saine; recours à une adaptation prothétique en cas de développement d'une déficience auditive.



Dues à des traumatismes.



Dues le plus souvent à des otites moyennes récidivantes survenant sur fond d'otite séro-muqueuse, avec leurs complications et la répercussion sur l'intégration auditive.

Traitement adéquat.



3. Les déficiences auditives mixtes.



Il peut s'agir de l'aggravation d'une déficience auditive de type neuro-sensoriel par une composante de transmission ou inversement.

La prévention comprend les mesures préconisées pour éviter tant les déficiences auditives neuro-sensorielles que celles de transmission.



B. Les déficiences auditives de l'adulte



Les déficiences auditives de l'adulte peuvent également être de trois types :

- neuro-sensoriel

- de transmission

- mixte



Les déficiences auditives de l'adulte peuvent relevées des mêmes causes que celles de l'enfant.



Elles sont souvent l'aggravation d'une déficience auditive développée dans l'enfance.



Les surdités des personnes âgées, de quelque origine qu'elles soient, feront l'objet de l'adaptation précoce d'un appareillage auditif, afin que ces personnes âgées ne perdent pas l'habitude du bruit ambiant.



Les traumatismes acoustiques :

a) professionnels :

La prévention consiste en la lutte contre le bruit "à la source" et en la mise à la disposition des travailleurs de moyens de protection individuels. La prévention consiste également en la surveillance des travailleurs par des examens auditifs à l'embauche et en cours d'emploi, suivis des mesures appropriées.



b) Dus aux nuisances de l'environnement :

L'exposition abusive au bruit sera évitée. Le port de protecteurs sera recommandé, voir imposé.



Les barotraumatismes et autres traumatismes de l'oreille (blasts, brûlures, etc)

Prévention adéquate.



Les traumatismes crânio-auriculaires feront l'objet d'une campagne plus intensive en ce qui concerne les risques de l'environnement professionnel ou non.



L'otospongiose stapédienne et/ou cochléaire provoque des déficiences auditives progressives qui doivent être dépistées et traitées le plus précocement possible.



Surdité centrale.

La prévention rejoint surtout celle des maladies cardio-vasculaires.



Les causes de surdité centrale, en particulier les tumeurs seront dépistées et traitées le plus précocement possible.



NB. Requis pour la prévention correcte des déficiences auditives :



Des examens oto-rhino-laryngologiques systématiques.



Des examens audiométriques réguliers, plus particulièrement chez les sujets à risque.



Pertisau (A) 01.05.1989

  • Visto: 14835
Created by OVER IT | All rights reserved | sitemap | Status | R.O.I.