Annexe n°1 à la recommandation 06/11 : « Les écouteurs inserts »

Audiométrie aux inserts

Peu utilisée en Europe où l’audiométrie au casque est la règle. L’audiométrie aux inserts couplés aux embouts auriculaires sur mesure de l’enfant doit être recommandée.

De nombreuses méthodologies de calcul du gain sont en effet simplifiées lors de l’utilisation de cette technique qui prend en compte les données anatomiques du conduit auditif et de la cavité résiduelle.

Il est à signaler que certains fabricants proposent aujourd’hui des mesures audiométriques directes au départ de leurs aides auditives. Cette possibilité n’est pas identique à la technique de l’audiométrie aux inserts.

Avantages :

  1. 1)Technique adaptée à toutes les dimensions du périmètre crânien
  2. 2)Prend directement en compte la forme anatomique du conduit auditif externe
  3. 3)Très efficace chez le très jeune enfant au niveau des réactions d’orientation investigation du fait de la légèreté du dispositif
  4. 4)Atténuation directe du bruit de fond environnant
  5. 5)Peu de transfert transcrânien rendant le besoin de masking controlatéral moins important, ce qui est un avantage dans le cadre de l’audiométrie du jeune enfant
  6. 6)Procédure d’hygiène simplifiée
  7. 7)Les modes de conditionnement habituels de l’enfant peuvent être utilisés
  8. 8)Si l’étalonnage est réalisé en utilisant le dB SPL, les valeurs mesurées peuvent être intégrées sans correction dans les techniques de calcul du gain utilisant le SPL-o- gram
  9. 9)Procédure permettant une audiométrie oreilles séparées

Contraintes :

  1. 1)nécessite un étalonnage spécifique. La calibration doit se faire suivant la norme ANSI S3.6-1996 en utilisant un coupleur 2 cc
  2. 2)Dynamique réduite (limitée à 100 à 110 dB HL) par rapport à des écouteurs externes de type TDH39.

Mise en place  après otoscopie :

On préconise l’utilisation de l’embout sur mesure.

La longueur du tube allant de la sortie de l’adaptateur à la sortie de l’embout doit être de 20 mm.

Dans le cas d’une utilisation d’un embout mousse déformable, son positionnement normal pour une mesure fiable et répétitive doit faire rentrer la surface externe de l’embout moussant à 2 à 3 mm de l’intérieur du conduit auditif externe.

Protocole de mesure :

Le protocole de mesure est réalisé suivant les mêmes modalités que l’audiométrie au casque. Les graphiques audiométriques utilisés dépendent de la calibration en SPL ou en HL.

 

 

Références :

-          Insert earphones for more interaural attenuation : Mead C. Killion, PhD, Laura A. Wilber, PhD, and Gail I. Gudmundsen, MA

Hearing Instruments, Vol. 36 n°2, 1985

-          Comparaison of the noise attenuation of three audiometric earphones, with additional data on masking near threshold

E.H. Berger, Mead C. Killion

J. Acoust. Soc. Am. 86 (4), October 1989

       -     Comments on “Earphones in audiometry”

             Mead C. Killion, Edgar Villchur

             J. Acoust. Soc. Am. 85 (4), April 1989

       -     Reference thresholds for the ER-3A insert earphone

             Laura Ann Wilber, Barbara Kruger, Mead C. Killion

J. Acoust. Soc. Am. 83 (2), February 1988

Bruges, mai 2010

 

 

      

 

  • Vues: 13452
Created by OVER IT | All rights reserved | sitemap | Status | R.O.I.