Recommandation biap 09/10-2 : Conservation de l'audition dans les milieux du travail.

Introduction

Une recommandation de ce type doit avoir pour but le profil global d'un groupe multidisciplinaire dans ses activités scientifiques de façon à ce que le cycle Homme-Environnement puisse être aussi fermé que possible pour arriver à la véritable prévention humaine et à la prévision de risques en groupe de sujets qui sont exposés aux intensités sonores pathologiques.



Elle doit être pragmatique et accessible, ayant pour but la protection des travailleurs face aux risques dus à l'exposition au bruit au poste de travail; c'est un complément de la Recommandation BIAP 09/10-1, approuvée lors de la Convention de Lagos (Portugal) et comprend :



Programme sonométrique

Programme audiométrique

Interprétation des résultats obtenus.



1. Programme sonométrique.



Ce programme a pour objet la détermination des niveaux acoustiques équivalents en dBA aux postes de travail, de façon à déterminer les zones de risque, de probabilité de risque ou d'absence de risque.



Le Niveau acoustique continu équivalent en dBA (LAeq,T), ou le Niveau d'exposition au bruit normalisé pour une journée de travail de 8 heures (Lex,8h), ou le Niveau d'exposition au bruit hebdomadaire (Lex,d), selon la réglementation de chaque pays, sera déterminé pour chaque poste de travail pendant une période de temps représentatives du cycle d'exposition, soit par sonomètres intégrateurs, soit par dosimètres de bruit basés sur le principe d'égale énergie.



Le microphone sera placé à la position approximative de l'oreille de l'auditeur (de préférence en l'absence de ce dernier) exposée au niveau de bruit le plus élevé. Si la présence de la personne est nécessaire, le microphone devra être placé à une distance de la tête telle que les effets de la diffraction et de la distance sur la valeur mesurée seront atténués (0,1m étant une distance convenable); si le microphone doit être placé sur la personne, des compensations adéquates devront être effectuées pour permettre de déterminer un champ de pression non perturbé équivalent. (Pour plus de précisions, se référer à la Norme ISO 1999: 1990.-Acoustique-Détermination de l'exposition au bruit en milieu professionnel et estimation du dommage auditif induit par le bruit; et à la Directive du Conseil du 12 mai 1986 concernant la protection des travailleurs contre les risques dus à l'exposition au bruit pendant le travail, dans le Journal officiel des Communautés européennes du 24 mai 1986, n° L 137/28-34).



Si la nature du bruit est impulsionnelle, le Niveau de pression acoustique de crête, Lpc, doit être déterminé.

Pour la sélection de protecteurs auditifs adéquats, une mesure complémentaire en dBC doit être effectuée pour déterminer l'Indice harmonique I du bruit.



2. Programme audiométrique.



Les mesures audiométriques doivent être réalisées dans un environnement correspondant aux exigences de la Norme ISO 6189. Il serait souhaitable d'effectuer un examen otologique (audiométrie tonale par voie aérienne et otoscopie) préalable à l'incorporation au poste de travail, accompagné d'anamnèses Des examens périodiques devront être effectués selon la législation applicable dans chaque pays, concernant les niveaux et temps préalables et actuels d'exposition. Les audiométries seront faites selon la Norme ISO 6189 ou Rec. BIAP 09/10-1.



3. Interprétation des résultats obtenus.



L'interprétation individuelle est menée en comparant les pertes constatées à la distribution des pertes attendues en fonction de l'âge, des antécédents d'exposition et du niveau d'exposition du sujet. Cette distribution peut être réalisée à partir du modèle proposé par la Norme ISO 1999:1990.



La sensibilité individuelle au traumatisme auditif est définie comme étant le pourcentage de la population de mêmes caractéristiques présentant des pertes inférieures à celles observées pour le sujet. Le programme de conservation de l'audition a pour but de chercher à déterminer au plus tôt, au cours de l'évolution du sujet, sa sensibilité, de manière à pouvoir extrapoler son risque de traumatisme à l'âge de la retraite.



Cascais (Portugal) 5 mai 1997



Annexe sur demande

  • Vues: 18624
Created by OVER IT | All rights reserved | sitemap | Status | R.O.I.